Voir le contenu de ce mail en ligne

! Editorial

La lettre de l'ACV est une nouvelle publication bimensuelle faisant le point sur la recherche académique, les conférences, la réglementation, etc. en lien avec l'analyse de cycle de vie.
Vous recevez ce mail car vous avez été identifié(e) comme une personne susceptible d'être intéressée ou parce-que vous vous êtes inscrit(e). Si ce n'est pas encore fait, vous pouvez vous abonner pour être sûr de recevoir les prochaines éditions en envoyant un mail à info@ecostatis.com et en mettant en objet INSCRIPTION NEWSLETTER. N'hésitez pas à faire circuler la lettre autour de vous !
Si vous souhaitez proposer une information pour la prochaine édition ou si vous souhaitez donner votre avis, proposer une rubrique, etc., vous pouvez envoyer un mail à info@ecostatis.com en indiquant dans l'objet SUGGESTION NEWSLETTER.
Sur ce, bonne lecture et surtout bonne année 2016 !

! Actualités

Retrouvez dans cette section les éléments d'actualités de ces deux dernières semaines.

France - nouveau label "Transition énergétique pour le climat"

Le nouveau label, créé le 22 septembre 2015 dans le cadre de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, a pour objet : (i) mettre en lumière les fonds d'investissement finançant l'économie verte ; (ii) inciter à la création de nouveaux fonds verts ; (iii) favoriser le reporting des entreprises. Le Ministère de l'Ecologie et du Développement durable lance un appel à manifestation d'intérêt pour les futurs organismes certificateurs.

Ademe - publication d'un rapport sur l'écoconception

L'Ademe a publié un nouveau rapport à destination des TPE-PME expliquant les grandes notions et enjeux de l'écoconception et contenant de nombreux témoignages de chefs d'entreprises.

Conférence SAM10 - derniers jours pour soumettre un résumé

La soumission des résumés pour la conférence SAM10 se terminera le vendredi 8 janvier.

! Publications scientifiques (17/12 - 06/01)

Retrouvez ici une sélection d'articles scientifiques en lien avec l'ACV.

ACV sociale

Sousa-Zomer et al. ont publié un article investigant l'utilisation de l'ACV sociale dans le cadre de l'économie de la fonctionnalité. Après analyse de 2 cas d'étude, les auteurs pointent les difficultés pour faire converger les 2 approches et encouragent à plus de recherche dans le domaine.

Bâtiments / villes

De nombreuses publications ces 3 dernières semaines dans le domaine du bâtiment
Biswas et al. ont calculé l'énergie cumulée et les émissions de GES de différents matériaux isolants utilisés dans les bâtiments commerciaux aux Etats-Unis. Leurs résultats montrent que les gains générés par une meilleure isolation sont largement supérieurs aux émissions liées à la fabrication des matériaux. Roux et al. ont réalisé l'ACV d'un bâtiment en utilisant un mix électrique horaire pour l'année 2013 au lieu d'un mix moyen. Les résultats montrent que l'utilisation du mix moyen sous-estime les impacts environnementaux. Lee et al. ont proposé un template permettant d'intégrer dans le BIM les impacts environnementaux des différentes matériaux. Ces impacts sont calculés par une ACV mais avec un niveau de détails compatible avec le BIM. L'étude utilise comme exemple le béton produit en Corée. Enfin, Wang et al ont étudié les émissions de gaz à effet de serre sur l'ensemble du cycle de vie des bâtiments certifiés basse consomamtion d'énergie en Chine et en Australie. Leurs résultats montrent que les bâtiments faiblement consommateurs d'énergie ne présentent pas toujours les meilleurs bilans d'émissions de GES. Les auteurs plaident donc pour une labellisation prenant en compte l'ensemble des impacts sur l'environnement.
Les proceedings de la septième conférence Sustainability in Energy and Buildings sont disponibles en libre accès dans la revue Energy procedia. Parmi les articles présents, les thématiques suivantes sont abordées : rénovation (Mangan et al., Kmetkova et al.), bâtiments temporaires (Grosso et al.), bâtiments en bois (Kaziolas et al.), façades (Komerska et al.) et matériaux (Carbonaro et al.).

Biomasse / bioproduits

Plusieurs études sur les agrocarburants ont été publiées : biobutanol à partir de la fermentation ABE du maïs et de la canne à sucre (Väisänen et al.), éthanol à partir de canne à sucre produite dans des petites fermes sur l'île japonaise de Tanegashima (Nakashima et al.) et en Indonésie (Khatiwada et al.), éthanol lignocellulosique sous forme d'E10 et E85 (Daylan et al.) et enfin carburant issu des algues ( Kumar et al.).
Hossain et al. ont réalisé l'ACV de l'utilisation des déchets du bois pour produire des pellets visant à remplacer le charbon utilisé pour la production d'électricité à Hong-Kong. Les résultats montrent une diminution de l'ensemble des impacts environnementaux. Senadheera et al. ont calculé les émissions de GES associées à la production de bois à partir de différentes espèces tropicales et ont conclus que la scierie est l'étape la plus émettrice, suivie du transport tandis que Schweier et al. ont étudié les émissions de GES liées à la production de chips de bois à partir de peuplier à rotation rapide et en ont déduit que la production des peupliers et le transport sont les étapes les plus impactantes.
Cortez et al. ont publié l'ACV de la production de chanvre de Manille aux Philippines. La production d'une tonne de fibres de chanvre émet ainsi 47,7 kg CO2-eq et les auteurs suggèrent l'utilisation d'engrais organiques pour améliorer le bilan. Enfin, Belboom et al. ont réalisé l'ACV de la production d'HDPE à partir de ressources fossiles et à partir de betterave et de blé en Belgique. Les résultats montrent que le HDPE produit à partir de biomasse présente des émissions de GES plus réduites que le HDPE fossile et que la betterave est la ressource permettant les gains les plus importants.

Déchets / eaux usées

Loubet et al. ont couplé une ACV à un modèle développé sous Matlab/Simulink afin de calculer les impacts environnementaux de plusieurs scénarios prospectifs de gestion de l'eau en banlieue parisienne. Le modèle permet de faciliter la prise de décision quant aux futurs choix des communautés. Petit-Boix et al. ont réalisé l'ACV de plusieurs solutions pour la construction d'1 mètre linéaire d'égout. L'étude inclut différents matériaux (béton PVC et HDPE) combinés à différents types de tranchées. Enfin, Gao et al. ont réalisé une ACV Input/Output de plusieurs technologies de sanitaires utilisées en milieu rural en Chine couplée à une analyse économique.

Energie

Plusieurs études sur l'électricité d'origine renouvelable ont été publiées : Kumar et al. ont réalisé une ACV Input/Output de l'industrie éolienne aux Etats-Unis, Bouman et al. ont étudié l'impact du stockage de l'électricité éolienne par air comprimé, Raugei et al. ont calculé le retour sur investissement énergétique, le ratio énergie brute/nette et la demande cumulée d'énergie non renouvelable pour l'ensemble des filières de production d'électricité au Royaume-Uni, Atilgan et al. ont publié l'ACV des différentes sources d'électricité renouvelables en Turquie et Bakken et al. ont évalué l'empreinte eau de deux projets d'hydroélectricité en Norvège.
Pour les énergies fossiles, Zhao et al. ont réalisé l'ACV de la production d'électricité à partir de la pyrolyse du lignite et Ali et al. ont calculé l'empreinte eau de 18 technologies de centrales électriques au gaz.

Entreprises / industrie

Von Geibler et al. ont dévelopé une méthode mixte basée sur l'ACV et combinant analyse des hotspots et Material Input Per unit of Service analysis afin d'évaluer l'efficacité d'usage des ressources dans les stratégies d'entreprises. La méthode a été testée sur le café. Ibanez-Fores et al. ont étudié l'évolution des EPD et les facteurs affectant leur demande en Europe. La volonté de proposer des informations objectives est la principale raison qui pousse les entreprises à proposer des EPD tandis que l'ignorance des consommateurs finals du système EPD est le principal frein.

Matériaux

Nunez et al. de l'International Aluminium Institute ont publié de nouvreaux inventaires de cycle de vie pour la production de l'aluminium. Les ICV sont divisés en Monde et Monde - Chine. Li et al. ont comparé la production de ciment à partir de scories par rapport au ciment conventionnel. Les impacts environnementaux sont inférieurs à l'exception de la toxicité humaine.

Méthodologie

De nombreuses études ont été publiées sur la caractérisation des impacts en ACV. Ainsi, Ridoutt et al. ont présenté les résultats de la taskforce de l'UNEP/SETAC sur la définition d'une empreinte environnementale universelle et de la terminologie associée. Cette publication est amenée à être une référence pour les différentes méthodes d'empreinte environnementale. Björn et al. ont proposé une méthode visant à évaluer les impacts environnementaux en ACV de manière absolue et non plus relative. La méthode, développée pour l'acidification, se base sur la capacité du milieu à recevoir des émissions sur une durée de temps donnée, le système étant considéré comme non durable lorsque que cette capacité est dépassée. L'étude s'appuie sur un modèle mathématique couplé à des données géographiques permettant de proposer des facteurs régionalisés. Almeida et al. se sont intéressés à l'inclusion de la dimension temporelle en ACV et en particulier à l'utilisation de facteurs de GWP dynamiques. Cependant, dans leur cas d'étude (cultures annuelles), leurs résultats montrent qu'il n'est pas nécessaire d'ajouter de la complexité et que la prise en compte de la dimension temporelle des émissions de GES n'apporte rien. Pivato et al. ont réalisé une étude écotoxicologique sur les digestats produits par une ferme produisant du biogaz. De nombreux tests écotoxicologiques ont été réalisés afin de fournir de futurs indicateurs pour l'ACV et l'évaluation des risques. Lindqvist et al. ont comparé 2 méthodes d'évaluation de la biodiversité (de Baan et al. 2013 et Lindner et al. 2014) pour l'ACV de la production d'épicea en Suède. Les deux méthodes ont pu être appliquées mais conduisent à des facteurs de caractérisation très différents. Enfin, Othoniel et al. ont réalisé une revue critique de la modélisation des services écosystémiques et de leur inclusion dans la caractérisation des impacts en ACV. L'étude montre les nombreuses limites des pratiques existantes en ACV et plaide pour un rapprochement entre évaluation des services écosystémiques et ACV.
En outre, deux études portent sur la normalisation et la pondération : Ji et al. ont comparé les différentes méthodes permettant d'obtenir un score unique en ACV tandis que Benini et al. ont calculé des facteurs d'incertitude pour les facteurs de normalisations utilisés avec la méthode recommandée par l'ILCD. Les sources d'incertitudes retenues ont été classées en 5 catégories : (i) selection des sources de données ; (ii) classification des flux élémentaires ; (iii) classification des substances pour la caractérisation ; (iv) spécification des compartiments ; (v) utilisation de facteurs spatialement différenciés.

Alimentation / Agriculture

Deux études sur la production du porc ont été publiées : Vergé et al. ont étudié l'impact des différentes allocations possibles et Bava et al. ont évalué l'impact environnemental de la production de jambon et ont comparé l'impact environnemental du porc en fonction de son poids.
Khanali et al. ont réalisé l'ACV de la production du safran en Iran. Les principaux postes de consommation d'énergie sont la production des engrais. L'utilisation d'engrais est donc la priorité pour diminuer les impacts de la production du safran. Kendall et al. ont estimé les émissions de GES associées à la production d'amandes en Californie. L'étape la plus émettrice est la production des engrais mais la réutilisation des coques pour la production d'électricité permet de réduire les impacts.
Deux études portent sur la comparaison entre agriculture conventionnelle et biologique. Zaher et al. ont réalisé un cadre pour les crédits carbone (ERC) aux Etats-Unis qui est basé sur l'ACV. Leur travaux ont été testé sur la production de pomme de terre conventionnelle comparée à son équivalent issue de l'agriculture biologique et leur modèle est utilisable pour l'ensemble de l'agriculture biologique aux USA. Van Stappen et al. ont comparé la production du blé conventionnelle et biologique à partir d'une ACV. L'étude montre que le choix de l'UF a son importance : du fait du rendement plus faible de l'agriculture biologique, une UF d'1ha est favorable au blé biologique tandis qu'une UF égale à 1kg de blé est favorable au blé conventionnel.
Deux études abordent la production de poisson. Seeves et al. ont évalué les impacts environnementaux et les aspects nutritionnels du poisson consommé aux Pays-Bas et en ont déduit qu'il n'y a pas de lien entre élevage ou pêche et émissions de CO2. Ainsi, leurs résultats montrent que le hareng sauvage présente les émissions de GES les plus faibles tout en ayant le meilleur profil nutritionnel tandis que le thon présente les émissions de GES les plus élevées. Besson et al. ont couplé l'ACV avec un modèle de sélection génétique afin d'évaluer l'impact environnemental du taux de croissance et de conversion de la nourriture des poissons élevés en fermes aquicoles. L'amélioration du taux de conversion de nourriture diminue les impacts environnementaux tout en étant plus rentables pour les élevages, tandis que l'augmentation du taux de croissance présente un impact pouvant être nul.
Enfin, Hanssen et al. ont évalué les émissions de GES associées à 3 types de repas en Norvège : à partir d'ingrédients frais, semi-transformés et à partir de plats cuisinés. L'ACV inclus les déchets générés, la production des emballages ainsi que les habitudes des consommateurs. Les résultats montrent que les plats préparés présentent les émissions de GES les plus élevées. La prévention permettrait aussi de réduire de 13% les émissions de GES.

Eco-conception

Petit-Boix et al. ont présenté les résultats du projet M-ECO visant à développer un outil pour promouvoir l'écoconception dans les entreprises. Le logiciel a été testé dans des entreprises du secteur du bois et de l'ameublement. Un autre outil a été présenté à la conférence TRIZ and Knowledge-Based Innovation in Science and Industry par Davide et al.. Cet outil, baptisé Contradiction prompter, permettant d'utiliser l'approche TRIZ en éco-conception. TRIZ est une méthode utilisée pour tenir compte de contraintes qui peuvent être opposées.
Rochard et al. ont présenté les résultats du projet ECO-WINERY visant à éco-concevoir une cave à vin tandis que Lindkvist et al. ont présenté à la conférence Ecodesign 2015 les informations nécessaires pour que les concepteurs d'équipements électroniques puissent prendre en compte les contraintes des usines de récupération des D3E. Hounsounou et al. ont publié des pistes pour appliquer la méthode de Design for Sustainability aux pays en voie de développement, en particulier au Bénin. Enfin, Wang et al. ont étudié les effets du conditionnement et du transport sur un même produit. L'étude se base sur une même boisson et montre que l'impact varie fortement selon le mode de distribution choisi.
Trois études traitent de l'application de l'écoconception en entreprise. Ainsi, Jackson et al. ont estimé l'impact du Design for Environment sur la performance environnementale des entreprises l'appliquant. Sans surprise, sur les 492 entreprises étudiées les impacts sont positifs. Dalhammar a étudié l'attitude des industries nord-européennes vis-à-vis des normes liées à l'écoconception. Les normes les mieux acceptées sont celles liées à l'énergie, à la durabilité et à la recyclabilité. Enfin, Cucuzella a publié un article présentant une série de projets de design encourageant l'écoconception et mettant en évidence l'importance de la créativité dans l'élaboration de produits plus durables.

Transport

Nakano et al. ont évalué les émissions de GES de 2 filières de valorisation des véhicules hors d'usage. Gupta et al. ont réalisé le bilan du réservoir à la roue des différents carburants utilisés en Inde. Leur étude se base sur une voiture citadine et inclus l'essence, le diesel, le gaz naturel, le GPL, l'hydrogène et les véhicules électriques. Rivera et al. ont proposé différents scénarios et pratiques afin de fournir un cadre décisionnel dans le choix des peintures utilisées dans l'automobile. Enfin, Onat et al. ont utilisé la méthode de choix multicritère TOPSIS (Technique for Order of Preference by Similarity to Ideal Solution ) ainsi qu'une méthode de logique floue afin de classer différentes solutions de transport alternatives selon leurs impacts environnementaux. Les véhicules hybrides et plug-ins obtiennent les meilleurs classements.

Divers / autres

En utilisant l'ACV, Kausch et al. du programme de certification Craddle-to-Craddle répondent à une article précédemment publié critiquant la certification C2C. Les auteurs remettent en cause les méthodes utilisées par l'étude. Munasinghe et al. ont réalisé l'ACV de sous-vêtements produits au Sri Lanka et commercialisés au Royaume-Uni. Les résultats montrent que la majeure partie des émissions de GES sont produites en dehors du Sri Lanka et sont liés à la production des matières premières. Linkosalmi et al. ont identifié les facteurs principaux influençant les émissions de GES de la production de meubles en bois en Finlande. L'étude pointe le manque de données pour conduire les ACV. Noda et al. ont réalisé l'ACV de rambardes en bois utilisées au Japon. Les résultats montrent des impacts réduits vis-à-vis des rembardes en acier. Lee et al. ont calculé l'ACV d'une membrane séparant l'hydrogène et utilisant des nanocristaux Etain-Cériate de Barium dopé à l'yttrium. Enfin, Rivera et al. ont effectué une revue de la littérature sur l'obsolescence programmée. Leur étude met en évidence les différents facteurs récurrents, tels que les choix lors de la phase de conception ou le comportement des consommateurs.

! Conférences à venir

Si vous souhaitez ajouter une conférence, vous pouvez envoyer un mail à info@ecostatis.com

Annual Thematic Workshop EcoSD - How ecodesign of products and services can embrace the use stage ?

Lieu : Paris
Date : 25 mars 2016
Sujet : L'atelier thématique annuel du réseau EcoSD
Deadlines passées : 5/12/15 : soumissions d'abstracts ; 17/12/15 : notification d'acceptation des abstracts ;
Deadlines à venir : 15/02/16 : soumission des articles complets

SAM 10

Lieu : Rome
Date : 9-10 mai 2016
Sujet : Conférence à la croisée de l'ACV et des autres domaines.
Deadlines à venir : 08/01/16 : soumission des abstracts ; 10/02/16 : notification d'acceptation des abstracts ; 11/04/16 : soumission des articles complets

SETAC 2016

Lieu : Nantes
Date : 22-26 mai 2016
Sujet : Une des conférences de référence en ACV !
Deadlines passées : 25/11 : soumissions d'abstracts
Deadlines à venir : 01/16 : ouverture des inscriptions ; 22/01/16 : notification d'acceptation des abstracts ; 22/03/16 : inscriptions pour les personnes ayant une présentation ou poster ; 22/04/16 : paiement des inscriptions à tarif réduit ; 27/04/16 : inscriptions au tarif normal ;

LCA case study symposium

Lieu : Montpellier
Date : 20-22 septembre 2016
Sujet : Le pendant de la SETAC, moins méthodologique et plus orienté applications.
Deadlines passées : 15/12/15 : soumission de sessions ;
Deadlines à venir : 08/08/16 : inscriptions à tarif préférentiel ; 31/08/16 : inscriptions en ligne.

LCA Food 2016

Lieu : Dublin
Date : 19-21 octobre 2016
Sujet : La conférence de réference sur l'ACV des produits alimentaires
Deadlines à venir : 14/02/16 : soumission des abstracts ; 31/05/16 : soumissions des papiers complets ; 30/06/16 : inscriptions à tarif préférentiel

Congrès avniR

Lieu : Lille
Date : 8-9 novembre 2016
Sujet : Le rendez-vous pour les entreprises, filières, universitaires, bureau d'études, et grands comptes du monde entier, acteurs d'un 21ème siècle plus vert.
Deadlines passées : 31/12/15 : soumissions de sessions
Deadlines à venir : 30/09/16 : inscription à tarif préférentiel

LCM 2017

Lieu : Luxembourg
Date : 3-6 septembre 2017
Sujet : La conférence de référence en ACV
Deadlines à venir : 15/02/16 : soumission des sessions ; 15/05/16 : call for abstracts ; 15/12/16 : soumission des abstracts
ECOSTATIS

La lettre de l'ACV est une publication du bureau d'études Ecostatis, S.A.S.U. au capital de 4 000€.
Les données contenues dans cette newsletter sont fournies à titre informatif et ne sauraient engager la responsabilité d'Ecostatis.
Pour vous désabonner, envoyez un mail à info@ecostatis.com en indiquant en objet "DESINSCRIPTION NEWSLETTER".