Voir le contenu de ce mail en ligne

! Editorial

La lettre de l'ACV est une nouvelle publication bimensuelle publiée par Ecostatis faisant le point sur la recherche académique, les conférences, la réglementation, etc. en lien avec l'analyse de cycle de vie.
Vous recevez ce mail car vous avez été identifié(e) comme une personne susceptible d'être intéressée ou parce que vous vous êtes inscrit(e). Si ce n'est pas encore fait, vous pouvez vous abonner pour être sûr de recevoir les prochaines éditions en envoyant un mail à info@ecostatis.com et en mettant en objet INSCRIPTION NEWSLETTER. N'hésitez pas à faire circuler la lettre autour de vous !
Si vous souhaitez proposer une information pour la prochaine édition ou si vous souhaitez donner votre avis, proposer une rubrique, etc., vous pouvez envoyer un mail à info@ecostatis.com en indiquant dans l'objet SUGGESTION NEWSLETTER.
Un petit changement a été apporté dans la newsletter. Les publications en libre accès sont dorénavant signalés par l'image suivante : . Contrairement aux autres, ces articles ne nécessistent pas d'abonnement pour être lus et peuvent être consultés par tous.
Bonne lecture !

! Actualités

Retrouvez dans cette section les éléments d'actualités de ces deux dernières semaines.

DTU Sustain Conference 2015 - book of abstracts disponible

L'ensemble des abstracts de la DTU Sustain Conference qui s'est tenue en décembre 2015 sont disponibles sur le site du DTU. Par ailleurs, la prochaine conférence aura lieu le 30 novembre 2016 et les personnes qui le souhaitent peuvent soumettre une session, en envoyant un mail à sustain@dtu.dk. Plus d'infos sur la conférence à venir dans la section conférence de cette newsletter.

EEA - Publication du programme de travail pour 2016

L'Agence Européenne de l'Environnement a publié son programme de travail pour 2016.

Ademe - AaP Economie circulaire

L'Ademe a mis en ligne les détails de son appel à projet sur "l'économie circulaire, le recyclage et la valorisation". L'appel à projet possède 4 dates de clôture (11/01, 11/04, 12/09 et 21/11) et vise à financer les innovations entre autres dans l'écoconception.

Congrès avniR - appel à contributions ouvert

L'appel à contributions du congrès avniR est ouvert. Les personnes intéressées ont jusqu'au 18 mars pour soumettre leurs abstracts.

Life Cycle Management Conference - derniers jours pour soumettre une session !

La soumission des propositions de session pour la conférence LCM qui se tiendra à Luxembourg en 2017 se terminera le 15 février.

EcoSD annual thematic workshop - derniers jours pour soumettre les articles !

La soumission des articles complets pour l'EcoSD annual thematic workshop se terminera le 15 février.

LCA Food 2016 - derniers jours pour soumettre un abstract !

La soumission des abstracts pour la conférence LCA Food 2016 se terminera le 14 février.

! Actualités d'Ecostatis

Retrouvez ici les nouvelles d'Ecostatis.

25/01/16 : présentation interactive de l'ACV

Découvrez sur le site d'Ecostatis une rapide présentation interactive de l'ACV. N'hésitez pas à la faire suivre à vos contact et à la réutiliser ! La présentation est aussi disponible en anglais.

03/02/16 : base de données mix électrique - recherche de volontaires

Ecostatis a développé des inventaires de cycle de vie relatifs à la production d'électricité en France en fonction de l'heure, du jour ou du mois. Afin de tester ces datasets, Ecostatis cherche un ou plusieurs volontaires pour tester les inventaires développés. Si vous êtes intéressé, merci de contacter florent.querini@ecostatis.com, en indiquant les logiciels et les bases de données d'ACV que vous utilisez.

! Publications scientifiques (21/01 - 02/02)

Retrouvez ici une sélection d'articles scientifiques en lien avec l'ACV.

Bâtiments / villes

De nombreuses publications dans le domaines du bâtiments ces deux dernières semaines.
Deux publications sont en lien avec des certifications : à partir d'une ACV Goggins et al. ont étudié l'énergie grise de bâtiments suivant la norme "Nearly Zero Energy Buildings" en Irlande. Leurs résultats montrent les effets de cette nouvelle régulation et mettent en avant le fait que certains bâtiments suivant les anciennes normes possèdent des impacts environnementaux équivalents à ceux conçus avec la nouvelle. Kucukvar et al. ont estimé l'impact environnemental du recyclage des déchets de construction d'une université certifiée LEED. Dans un second temps, l'ACV a été couplée à un modèle d'optimisation multicritères permettant d'estimer la meilleure option.
Baldassarri et al. ont réalisé l'ACV d'une nouvelle technologie de fenêtre électrochromique (permettant de réguler le flux lumineux et thermique) dans l'infrarouge proche. Cette technologie émet 50 kg CO2-eq. par m2. Zhang et al. ont calculé l'ACV d'un pont en tenant compte de l'incertitude associée aux résultats. L'incertitude sur l'usage du pont étant importante, les auteurs recommandent de mieux étudier cette phase. Rixrath et al. ont comparé l'ACV de différentes enveloppes de bâtiments. Leurs résultats montrent que pour plusieurs matériaux les phases de démolition et de fin de vie sont importantes et doivent être prises en compte, d'autant plus que certains matériaux peuvent avoir différentes fins de vie qui influencent fortement les résultats. Chau et al. ont calculé les impacts environnementaux de différentes stratégies de déconstruction de tours en béton. Le recyclage de l'aluminium et des murs extérieurs permet les meilleurs gains et jusqu'à 38,5% de l'énergie utilisée pour la fabrication du bâtiment peut ainsi être récupérée.
Enfin, Martinez-Rocamora et al. ont publié une review des bases de données utilisées pour l'ACV des matériaux de construction. Parmi les nombreuses bases de données existantes, les auteurs signalent GaBi et Ecoinvent comme les plus avancées, d'un point de vue intégrité, facilité d'utilisation et équipe dédiée.

Matériaux

Fibres acryliques, biofilm, gypse, béton et aluminium ont fait l'objet de travaux durant les deux dernières semaines.
De fait, Yacout et al. ont réalisé l'ACV de la fabrication des fibres acryliques. Leurs résultats montrent que 82% des impacts sont liés à l'épuisement des ressources fossiles causé par la fabrication de l'acrylonitrile utilisée. Gunkaya et al. ont comparé un biofilm produit à partir de peaux d'oranges et d'amidon de maïs à un film en LDPE. Bien que le biofilm possède une meilleure biodégradabilité par rapport au LDPE, les impacts environnementaux de sa fabrication sont supérieurs et son process de fabrication devrait donc être amélioré. Suarez et al. ont conduit l'ACV de gypse recyclé pour la production de ciment Portland en Espagne. Le gypse recyclé présente des impacts environnementaux réduits par rapport au gypse normal si la distance de transport n'est pas trop élevée (moins de 30 km). Gursei et al. ont évalué l'impact environnemental du béton importé à Singapour. Les auteurs montrent que des changements dans les pratiques commerciales, notamment en augmentant les importations depuis la Malaisie, permettraient de diminuer les impacts du béton. Enfin, Buxmann et al. ont calculé l'empreinte eau de la production d'aluminium primaire. Les résultats obtenus sont très variables en fonction de l'usine retenue (du fait de sa localisation géographique) : entre 18.2 m3 eau-eq./t pour la production mondiale et 9.6 m3 eau-eq./t pour la production hors Chine.

Biomasse / bioproduits

Christoforou et al. ont conduit l'ACV de cultures à vocation énergétique en milieu aride isolé. L'étude utilise Chypre comme exemple et a estimé les impacts de différentes ressources possibles. Leurs conclusions montrent que les impacts les plus élevés proviennent du seigle, de la pomme de terre et du blé mais que ce dernier possède des émissions de GES inférieures à celles retenues dans la directive "Energie renouvelable". Hennecke et al. ont calculé à partir de 6 cas d'études les empreintes carbone, eau et sol de la production de bio-énergie au Mexique. Les auteurs concluent que la production de maïs non-irriguée est la technique ayant le moins d'impacts environnementaux tout en limitant la concurrence avec l'alimentation.
Gerbrandt et al. ont étudié les facteurs et les méthodes ayant une influence sur les émissions de CO2 associées à la production d'éthanol lignocellulosique. Leurs résultats soulignent l'importance des frontières du système, des émissions de N2O, de l'usage des sols, de l'allocation des coproduits et des effets indirects. Enfin, Somroo et al. ont réalisé l'ACV de deux procédés de déshydratation pour la production de carburant à partir d'algues. La bioflocculation couplée à la filtration permet des émissions limitée à 0,05 kg CO2-eq. par kg d'algues déshydratées.

Energie

Trois études s'intéressent à la production d'électricité à partir du charbon : Zhai et al. ont réalisé l'ACV de la prodution d'électricité à partir de centrales à charbon comparé à une centrale intégrée charbon / solaire avec et sans stockage de la chaleur. De manière logique, la centrale présentant les impacts les plus faibles est la centrale intégrée charbon / solaire avec stockage de la chaleur. Li et al. ont comparé 2 filières utilisant le charbon : la cogénération et la production de gaz de synthèse. Les 2 filières sont comparées pour la production d'électricité, la production de chaleur et l'alimentation de véhicules au gaz et électriques. Burchart-Korol et al. ont conduit l'ACV de la gasification souterraine du charbon avant son utilisation pour produire de l'électricité. Les impacts environnementaux sont liés à la combustion du gaz de synthèse pour produire l'électricité et dépendent de l'épaisseur de la veine de charbon et de l'électricité nécessaire à l'extraction.
Trois études traitent des panneaux photovoltaïques. Ainsi, Wong et al. ont publié une review des ACV des panneaux photovoltaïques mono et polycristallins tandis que Ling-Chin et al. ont présenté un cadre pour réaliser l'ACV des panneaux photovoltaïques en milieu marin. Enfin, Scott et al. ont calculé l'ACV de panneaux photovoltaïques cuivre-zinc-étain-sulphures avec contacts au molybdène. Le couplage ACV / analyse multicritère montre que les impacts environnementaux peuvent être significativement diminués en remplaçant les contacts au molybdène par du graphite ou du graphène.
Ramirez et al. ont réalisé l'ACV de la production d'électricité durant les pics de demande en Equateur à partir de fioul. Deux technologies sont comparées : chaudière à vapeur et groupe électrogène. Ce dernier présente les impacts environnementaux les plus faibles. Hums et al. ont réalisé l'ACV de la production de biodiesel à partir des déchets de pièges à graisses. Les impacts environnementaux de cette filière sont élevés, principalement à cause de la phase de récupération et élimination des graisses. Une concentration en lipides de 10% permet d'atteindre des impacts environnementaux proches du biodiesel à partir de soja. Mehmeti et al. ont réalisé l'ACV d'une pile à combustible à carbonate fondu. Les impacts principaux sont liés à l'utilisation de métaux rares et à la consommation d'énergie pour produire la pile.
Enfin, Berril et al. ont publié l'ACV de 44 scénarios de production d'électricité en Europe à l'horizon 2050. Leurs résultats montrent que les scénarios basés sur le solaire et l'éolien présentent les impacts les plus faibles, à l'exception de la consommation des ressources minérales et de l'occupation des sols par les infrastructures.

Déchets / eaux usées

Teodosiu et al. ont calculé l'impact environnemental des rejets de stations d'épuration à partir de 3 méthodes : ACV, empreinte eau et quantification des impacts environnementaux. Les trois méthodes mettent en avant l'eutrophisation comme le principal impact, suivi de la toxicité des effluents. Kalbar et al. ont proposé un outil permettant d'évaluer différents scénarios de traitement de l'eau, basé sur la prise de décision multicritères et prenant en compte : environnement, coûts et impacts sociaux.

ACV sociale

Delcour et al. ont publié une review des ACV sociales réalisées dans le secteur de l'agroalimentaire. Les principaux points identifiés sont : l'utilité de la hotspot database, le besoin d'implication des parties prenantes, le lien entre ACV sociale et contexte régional et l'intérêt de développer des liens de cause à effet entre les différents indicateurs et catégories d'impact. Croes et al. (1) et Croes et al. (2) ont développé des salaires minimaux de référence pour l'ACV sociale et proposent d'utiliser comme indicateur la différence entre le salaire réellement payé et le salaire minimal de référence.

Méthodologie

Impact sur les ressources, biodiversité, usages des sols et incertitudes sont les principaux développements méthodologiques des deux semaines passées.
Ressources
Vieira et al. ont présenté un nouvel indicateur de mesure de la consommation de ressources, basé sur les coûts marginaux d'extraction et prenant en compte la dépendance de l'extraction de certains métaux. Leurs résultats proposent des facteurs de caractérisation couvrant 6 ordres de grandeur pour 12 métaux différents. Martin-Gamboa et al. ont présenté leur indicateur de mesure de consommation des ressources, basé sur l'émergie et la data envelopment analysis. Leur indicateur se place ainsi du point de vue de la nature en comptabilisant les efforts de celle-ci pour rendre les ressources disponibles au système humain étudié.
Toxicité et biodiversité
Jensen Eckelman propose de nouveaux facteurs de caractérisation de la toxicité, non pas pour les émissions dans l'environnement mais pour les flux intermédiaires d'un système. Cet indicateur permet d'évaluer la toxicité liée aux risques du système et est donc complémentaire de l'approche conventionnelle. Woods et al. ont proposé différentes pistes pour aller vers un indicateur mesurant les impacts sur la biodiversité marine. Sept facteurs majeurs ont été identifiés pour la perte de biodiversité marine mais les défis à relever sont encore nombreux pour arriver à un indicateur utilisable.
Usage des sols
Motoshita et al. ont étudié l'impact de la prise en compte de l'usage des sols dans l'empreinte eau de la production de biens au Japon. Leurs résultats montrent que la non inclusion du changement d'usage des sols sous-estime de 37% l'empreinte eau. Taelman et al. ont proposé deux nouveaux indicateurs pour évaluer l'impact du changement des sols sur les écosystèmes. Les deux indicateurs se basent sur la perte de production primaire après la transformation des sols par l'homme, le premier utilisant la méthode de l'appropriation humaine et le second l'hémérobie.
Sensibilité et incertitudes
Bisinella et al. ont présenté une nouvelle approche basée sur l'analyse de sensibilité globale pour déterminer les paramètres affectant le plus l'incertitude globale du résultat d'ACV. Testée sur des systèmes de management des déchets la méthode permet entre autres de réduire les temps de calculs par rapport à une analyse de MonteCarlo classique. Wei et al. ont développé une nouvelle méthode pour tenir compte de l'incertitude lors de la réalisation d'ACV comparatives. La méthode se base sur FORM, une technique de mesure de la fiabilité moins gourmande en calculs que Monte Carlo et permettant en outre de calculer des facteurs d'importance correspondant à la sensibilité des résultats à différents paramètres.
Divers
Sharp et al. ont réalisé une revue des méthodes existantes pouvant être utilisées pour intégrer les principes de diffusion de l'innovation en ACV. Ces méthodes permettent de calculer l'ACV de produits innovants se diffusant sur le marché et ne se placent donc plus uniquement au niveau du produit mais prennent aussi en compte sa dissémination. Schwartz et al. ont couplé l'ACV avec des algorithmes génétiques multi-objectifs pour évaluer différentes options. Les auteurs ont utilisé l'empreinte carbone et le coût global comme variables à optimiser et ont appliqué leur méthode sur la rénovation d'un bâtiment. Enfin, Seidel a publié ses recommandations pour pouvoir appliquer l'ACV à des politiques publiques. Les recommandations portent principalement sur les moyens d'impliquer les parties prenantes à toutes les étapes de l'ACV.

Alimentation / Agriculture

Zhang et al. ont réalisé l'ACV des technologies d'éclairage utilisées dans les serres. La phase d'utilisation des lampes présente l'impact majoritaire et les lampes à LED possèdent un impact largement plus faible que les lampes au sodium. Li et al. ont évalué l'impact environnemental de l'utilisation de capteurs pour l'épandage d'engrais azotés dans la production de maïs. Leurs résultats montrent des gains d'émissions de gaz à effet de serre, ainsi que de l'acification, l'eutrophisation et la consommation de ressources fossiles.
Goldstein et al. ont effectué une review des différentes études relatives à l'agriculture urbaine et concluent que celle-ci : (i) permet de diminuer les émissions de GES et les îlots de chaleurs ; (ii) permettrait de diminuer les déchets et l'empreinte écologique de l'alimentation ; (iii) les gains varient fortement en fonction des cas étudiés. Avadi et al. ont proposé une méthode basée sur l'ACV pour évaluer l'impact environnemental des fermes à l'échelle régionale. La méthode couple ACV avec une stratégie d'échantillonage, la définition d'une typologie de fermes et une extrapolation linéaire.
Chobtang et al. ont réalisé l'ACV de la production de lait en Nouvelle-Zélande. Les impacts se répartissent à la fois au niveau de la ferme et en dehors et les auteurs recommandent donc que les améliorations prennent en compte l'ensemble des étapes. En outre, les auteurs recommandent d'étudier un large panel d'impacts pour ne pas ignorer les différents hotspots mis en évidence dans leur étude. Basset-Mens et al. ont évalué les impacts environnementaux de fruits importés et produits localement en France dans le cadre du projet Agribalyse. Cordes et al. ont réalisé l'ACV de la production de myrtilles au Chili. Le changement d'affectation direct des sols est un facteur prépondérant dans les émissions des vergers, tandis que les deux étapes les plus impactantes sont l'utilisation des engrais et la consommation d'énergie.
Vazquez-Rowe et al. ont étudié les opportunités et les défis d'implémenter l'ACV dans la certifications de produits de la mer en Espagne. Les adaptations nécessaires sont importantes car les labels ne servent pas à comparer les espèces entre elles mais à aider le consommateur à identifier les produits issus de pratiques durables.
Enfin, Bessou et al. ont montré dans leur étude que la réalisation d'ACV de production agricoles issues de cultures annuelles était influencé par les variations annuelles dans les rendements de production. En particulier, leur étude montre que l'ACV d'une même culture à deux années différentes donne des résultats variés et les auteurs insistent donc sur la nécessité de prendre en compte les variations annuelles de production dans les ACV.

Eco-conception / Ecologie industrielle

Tempelman et al. ont étudié l'usage du biomimétisme et du Cradle to Cradle dans les démarches d'écoconception de 9 entreprises. Leur review montre que le biomimétisme est une approche prometteuse et que les entreprises qui réussissent combinent différents critères, comme l'investissement dans la formation ou l'inclusion de leurs fournisseurs dans la démarche. Felicio et al. ont proposé un indicateur permettant de mesurer la symbiose industrielle au sein des écoparcs permettant leur évaluation au cours du temps. Laumann Kjaer et al. ont proposé 3 cadres pour utiliser l'ACV lors du développement de systèmes produit/services, selon l'objectif visé : optimisation, comparaison et conséquences. Enfin, Ahmadi et al. ont proposé un nouvel algorithme pour résoudre les problèmes d'optimisation en éco-conception.

Transport

Li et al. ont publié l'ACV des différents processus de recyclage des véhicules hors d'usage en Chine. Les principaux impacts sont liés à la la toxicité et l'amélioration du recyclage passe par le remanufacturing des moteurs et la récupération des éléments non métalliques. Al Qadi et al. ont réalisé l'ACV de 3 scénarios de revêtement autoroutiers aux Etats-Unis entre 2000 et 2013. Un outil, nommé ICT-LCA 0.95, a été spécialement développé pour évaluer les différents scénarios. Hanssler et al. ont comparé sur la base d'une ACV un véhicule hybride avec un véhicule conventionnel. Leur étude se base sur une Mercedes Classe-C et utilise la méthode ESSENZ (méthode intégrée de calcul holistique de l'efficacité d'usage des ressources) développée par TU Berlin avec différents partenaires privés. Enfin, Hooftman et al. ont comparé sur la base d'une ACV les impacts environnementaux de 3 véhicules : essence, diesel et électrique. Les auteurs montrent que peu de progrès ont été réalisés ces dernières années du fait de l'importance des émissions lors de la production des carburants et encouragent les pouvoirs publics à adopter des politiques les prenant en compte.

Divers / autres

Davidson et al. ont publié une revue complète des ACV des batteries au plomb produites par L'International Lead Association. Guron et al. ont publié les résultats et les "apprentissages" de l'incorporation de l'ACV dans des cours de chimie organique donnés à l'Université. Enfin, Rocco et al. ont réalisé l'ACV d'une technologie innovante de palettes modulaires permettant la récupération des déchets de techniques permettant la création de couches minces par dépôt physique par phase vapeur.

! Conférences à venir

Retrouvez ici les deadlines relatives à différentes conférences dans le domaine de l'ACV. Si vous souhaitez ajouter une conférence, vous pouvez envoyer un mail à info@ecostatis.com

Annual Thematic Workshop EcoSD - How ecodesign of products and services can embrace the use stage ?

Lieu : Paris
Date : 25 mars 2016
Sujet : L'atelier thématique annuel du réseau EcoSD
Deadlines passées : 05/12/15 : soumissions d'abstracts ; 17/12/15 : notification d'acceptation des abstracts 
Deadlines à venir : 15/02/16 : soumission des articles complets

SAM 10

Lieu : Rome
Date : 9-10 mai 2016
Sujet : Conférence à la croisée de l'ACV et des autres domaines.
Deadlines passées : 08/01/16 : soumission des abstracts 
Deadlines à venir : 10/02/16 : notification d'acceptation des abstracts ; 11/04/16 : soumission des articles complets

SETAC 2016

Lieu : Nantes
Date : 22-26 mai 2016
Sujet : Une des conférences de référence en ACV !
Deadlines passées : 25/11 : soumissions d'abstracts ; 01/16 : ouverture des inscriptions ; 22/01/16 : notification d'acceptation des abstracts
Deadlines à venir : 22/03/16 : inscriptions pour les personnes ayant une présentation ou poster ; 22/04/16 : paiement des inscriptions à tarif réduit ; 27/04/16 : inscriptions au tarif normal 

CONFREGE 2016

Lieu : Genève
Date : 27-29 juin 2016
Sujet : CONférence FRancophone sur l'Eco-conception et le développement durable en Génie Electrique
Deadlines passées :
Deadlines à venir : 20/02/16: fin du second appel à contribution ; 01/03/16: notification d'acceptation ; 15/04/16 : soumission de l'article complet 

LCA case study symposium

Lieu : Montpellier
Date : 20-22 septembre 2016
Sujet : Le pendant de la SETAC, moins méthodologique et plus orienté applications.
Deadlines passées : 15/12/15 : soumission de sessions
Deadlines à venir : 08/08/16 : inscriptions à tarif préférentiel ; 31/08/16 : inscriptions en ligne

LCA Food 2016

Lieu : Dublin
Date : 19-21 octobre 2016
Sujet : La conférence de réference sur l'ACV des produits alimentaires
Deadlines à venir : 14/02/16 : soumission des abstracts ; 31/05/16 : soumissions des papiers complets ; 30/06/16 : inscriptions à tarif préférentiel

Congrès avniR

Lieu : Lille
Date : 8-9 novembre 2016
Sujet : Le rendez-vous des entreprises, filières, universitaires, bureau d'études, et grands comptes du monde entier, acteurs d'un 21ème siècle plus vert.
Deadlines passées : 31/11/15 : soumissions de sessions
Deadlines à venir : 18/03/16: soumission des abstracts ; 30/09/16 : inscription à tarif préférentiel

DTU's sustain conference

Lieu : Copenhague
Date : 30 novembre 2016
Sujet : La conférence de la Denmark Technical University sur l'ACV
Deadlines à venir : en cours : soumission des sessions

LCM 2017

Lieu : Luxembourg
Date : 3-6 septembre 2017
Sujet : La conférence de référence en ACV
Deadlines à venir : 15/02/16 : soumission des sessions ; 15/05/16 : call for abstracts ; 15/12/16 : soumission des abstracts
ECOSTATIS

La lettre de l'ACV est une publication du bureau d'études Ecostatis, S.A.S.U. au capital de 4 000€.
Les données contenues dans cette newsletter sont fournies à titre informatif et ne sauraient engager la responsabilité d'Ecostatis.
Pour vous désabonner, envoyez un mail à info@ecostatis.com en indiquant en objet "DESINSCRIPTION NEWSLETTER".